art ensemble

Le mandala coopératif

Dans le hors-série Kaizen sur l’enfance joyeuse tome 2 (pour les enfants de 6 à 12 ans, que j’ai trouvé très intéressant voir ici), il est proposé de faire une activité de mandala coopératif avec ses enfants. L’auteur propose de prendre une grande feuille , de tracer une croix en reliant les angles deux à deux, de dessiner un grand cercle (avec un saladier par exemple), puis un autre d’un diamètre plus petit de 3 cms environ, puis un tout petit juste autour du centre de la croix (le nombre de cercles concentriques est libre en fait, il faut faire comme ça nous plait). Ce mandala peut se faire de 2 à 4 personnes. Chaque personne se met en face de l’un des 1/4 de cercle délimités par la croix et commence à le remplir avec des formes, des couleurs, des traits. Toutes les 2 ou 3 minutes on fait effectuer un quart de tour à la feuille, et on continue à remplir la partie que notre voisin avait commencée. Ainsi le mandala final est vraiment le produit de tous.enfants art peinture mandala apaisement méditation

Avec la lutine nous avons décidé d’utiliser les craies grasses et les gouaches en godets pour enfants. Ainsi le gras de la craie ressort sous la couleur à l’eau de la gouache (à condition quand même de bien mouiller son pinceau). On peut alors soit utiliser la craie grasse pour délimiter les zones à peindre (et même si le pinceau dépasse sur le trait de craie, sa texture grasse empêche la peinture de tenir), ou alors pour dessiner des formes et traits décoratifs dans les zones qui seront ensuite totalement recouvertes de peinture. Cela crée des effets décoratifs vraiment très réussis et sophistiqués.

art ensemble

Cette activité permet de faire de l’art ensemble, développe le sens des couleurs et des formes. Elle a aussi des vertus apaisantes, presque méditatives et permet de renouer le lien affectif en toute simplicité, en étant présent à l’autre, en créant ensemble.

Publicités

Créations de printemps

Depuis une semaine, on dirait que la maison est envahie de petites fées qui s’amusent à créer avec de la laine de toutes les couleurs. Le printemps est long à se manifester dans notre nouvelle région, à peine quelques petites fleurs toutes modestes et discrètes dans l’herbe, des bourgeons roses sur les branches du pêcher, de la mousse qui reverdit, des gouttes d’eau qui coulent en chantonnant…nature printemps activités

Alors nous avons ouvert la fenêtre de la boîte à laine et laissé entrer le vent des couleurs dans la maison.

Voici déjà les petits papillons en laine feutrée, le premier est de la main de la lutine, les deux suivants de la mienne.papillon feutré par la lutine papillons laine feutrée cardée

Une petite poule s’est invitée sur le rebord de la fenêtre, avec son mignon petit poussin. Ils ont revêtus leurs robes printanières fleuries. En feutrine et broderie.

fabriquer couture décorations printemps

Un petit lapin, en trois bonds, a rejoint la table de nature.

rabbit felt wool

Enfin nous avons testé la technique des tableaux en laine cardée. J’adore cette façon de créer, c’est doux et coloré. La lutine en a commencé un elle aussi, et c’est une technique assez facile pour elle aussi, donc une belle occasion de se faire plaisir avec la laine.

tableau laine feutrée felt wool painting

felt wool painting sea fish

Des tableaux naturels

Nous nous sommes lancés dans la confection de tableaux naturels. De quoi s’agit-il ? D’un tableau sur lequel on colle des petits éléments naturels qui vont peu à peu délimiter les différentes zones de couleur du tableau, ou alors représenter les éléments du paysage. On peut se contenter de ce collage, ou ajouter par derrière un fond. Lire la suite

créativité avec des enfants peinture dessin nature

Peindre un village sur des cailloux

Avec la lutine, nous venons de nous découvrir une nouvelle passion : la peinture sur cailloux. Nous avions déjà peint quelques petits galets avec les couleurs de l’arc-en-ciel pour notre table des saisons, mais là, grâce à pinterest, j’ai trouvé de nombreuses inspirations, et nous ne nous arrêtons plus.

painted pebbles painted rocksMon gros coup de coeur est sur les maisons, j’ai le projet de fabriquer tout un petit village pour la lutine pour jouer dehors. J’ai trouvé cette image qui explique parfaitement comment peindre une belle maison sur un morceau de rocher. Pour ma part je ne laisse pas en blanc les futurs emplacements des fenêtres et ça marche très bien aussi.

Nous prenons comme base les rochers de la région (une très bonne incitation à la promenade d’ailleurs !). Ici il y a du grès rose des Vosges partout. Une pierre friable et granuleuse, pas du tout polie, avec des angles assez aigüs. Ce n’est pas très facile à peindre, mais du coup on a des formes de maison assez drôles.

Nous peignons à la peinture acrylique. Petite lutine fait elle-même tous les fonds : elle choisit les couleurs puis fait la peinture. Je m’occupe ensuite des détails : fenêtres, portes, végétation… Et pour finir, un coup de vernis acrylique (n’ayant rien d’autre au début j’ai pris du vernis à bois et par chance ça a tenu 🙂 )

Voici l’état de nos réalisations à l’heure actuelle :

créativité avec des enfants peinture dessin nature

village de maisons peintes sur des pierres

J’ai également un alphabet en projet, je vous le montre dès qu’il est terminé !

renforcer les compétences scolaires par une activité créative

Le carnet de voyage, activité des derniers jours de vacances

Dernière semaine avant l’école, presque tout le monde est rentré de vacances, on prépare les cartables, on ressort avec plaisir les crayons et les stylos. Le carnet de voyage est une façon de recommencer à utiliser ce matériel, d’écrire un petit peu à nouveau, tout en restant dans l’ambiance des vacances.

On peut le présenter de multiples manières :

  • un simple cahier où l’on raconte sur chaque page ce qu’on a fait
  • des feuilles qui seront ensuite perforées puis reliées ensemble par du raffia ou des rubans
  • des feuilles pliées en deux puis cousues.

L’enfant choisit les titres des pages, en fonction des journées de vacances par exemples, ou des différents endroits visités. On peut jouer à écrire de jolis titres, avec différentes couleurs, en découpant des lettres, avec des gommettes en forme de lettres… Puis selon l’âge de l’enfant, on écrit quelques phrases dessous pour raconter ce qu’on a fait. On colle des souvenirs, billet d’entrée, fleur ramassée, morceau de coquillage ou poignée de sable, billet d’avion ou de train.

carnet de voyage activité créative pour les vacances

Si on a fait des photos pendant les vacances, c’est le moment de faire le tri parmi les 550 photos prises grâce au numérique (parce que montrer tout ça à la famille c’est une séance de torture ! ) et on propose à l’enfant d’en choisir 10-15-20 qu’on lui imprimera ou fera développer. Puis l’enfant les colle soit en l’état soit après découpage dans son carnet de voyage.

Cette activité, selon la quantité de choses à raconter et la façon de décorer le carnet pourra durer de quelques heures à plusieurs après-midi. C’est également l’occasion de commencer à réutiliser certaines compétences scolaires dans un cadre ludique et rassurant (ici, utiliser le compas).

renforcer les compétences scolaires par une activité créative

pneux planches bidons morceaux de bois : tout pour stimuler l'imaginaire des enfants

Faut-il construire une cabane pour nos enfants dans le jardin ?

Une réflexion me trotte dans la tête depuis quelques jours. J’ai lu l’article très intéressant du mag du journal Le Monde, partagé par plusieurs pages auxquelles je suis abonnée, dont celle d’Education joyeuse. Cet article, intitulé Des aires de jeux plus permissives pour nos enfants insiste sur l’importance de la présence du danger dans le jeu libre des enfants, notamment en extérieur. On y faisait le compte-rendu de la réflexion d’une psychologue norvégienne qui parlait de la façon dont les enfants apprennent à se confronter au danger, et en ressortent heureux et grandis : elle évoquait « six jeux indispensables pour apprendre à anticiper le danger, à le maîtriser, et à ressentir l’immense bonheur d’y parvenir : grimper, aller vite, se servir d’outils dangereux, être près d’éléments dangereux (l’eau, le feu), se battre, et se promener seul, hors de la vue d’un adulte. » Lire la suite