Entrer dans l’automne en fête

L’automne est synonyme de l’abondance, des récoltes de fruits et légumes, de provisions pour l’hiver. Nous entreposons les bocaux fabriqués tout au long de l’été dans le buffet, nous conservons les fruits dans le cellier. C’est l’occasion de célébrer et de remercier la nature pour les dons qu’elle nous offre si généreusement.

Cette célébration se fait tout naturellement avec les petits autour de la table de nature.

Quelques fêtes jalonnent le début de l’automne et permettent de fêter tout à la fois cette abondance, mais aussi le déclin de la lumière et le commencement du repliement sur soi-même et son intériorité.

Comme à la maison nous sommes gourmands et aimons cuisiner, nous célébrons bien souvent ces fêtes par des recettes de cuisine.

Nous avons commencé par le solstice d’automne. Après avoir installé la fée de l’automne sur la table des saisons, nous avons dégusté une belle tarte un peu rustique aux pommes, avec une pâte de blé complet et sarrasin : un régal.

tarte-dragon

La tarte-dragon de la Saint Martin

Emballés par cette première réussite, nous avons réitéré pour la Saint Michel. Le blog Chant des fées nous a proposé une très intéressante analyse de l’archétype du dragon. Sa lecture m’a donné envie de faire quelque chose pour cette célébration pour laquelle je n’avais jusqu’à présent que peu d’intérêt.dessin-dragon-crayons-aquarellables

Nous avons donc cuisiné une nouvelle dessin-dragontarte, et joué sur le contraste pommes quetches pour dessiner un dragon. Puis nous avons dessiné aux crayons aquarellables et à l’encre sur le thème du dragon. Nous avons lu le magnifique livre Dragons de Jackie Morris (qui nous avait servi d’inspiration pour nos dessins). Enfin le soir dans le lit, pour notre rituel de « yoga du soir », j’ai raconté à la lutine le thème du dragon tel que le présente Monique dans l’article cité. Nous avons ensuite fait une petite méditation ayant pour thème la descente dans notre cœur, bien au chaud, comme dans une grotte secrète, avec un feu pour nous réchauffer pendant que nous nous reposons et nous concentrons sur nous -mêmes, dans l’obscurité, une obscurité bienfaisante et apaisante. C’est un bel automne qui commence…dragons-jackie-morrisdragons-jackie-morris-interieur

nourriture pour mésanges

De la nourriture pour les oiseaux

Cette année encore nous avions envie de préparer des petites boules de graisse et de graines pour les oiseaux de notre jardin. Nous avons eu la première grosse gelée en début de semaine, et cela nous a semblé être le bon moment pour nourrir toutes ces jolies mésanges, les rouge-gorges…

Nous avons commencé par chercher sur internet une explication de la méthode pour fabriquer les boules, car celles de l’année dernière n’était pas très réussies. Voici la fiche très intéressante que nous avons trouvée sur le site de la FCPN. Lire la suite

Bientôt le solstice d’hiver

Notre table de solstice d'hiver : des biscuits ronds à l'orange, une brioche en soleil, des bougies, des oranges décorées avec des clous de girofle

Ce week-end aura lieu le solstice d’hiver. Dimanche est la journée la plus courte de l’année. On associe ce jour avec la fête de Yule, une fête païenne célébrant cet événement. J’ai toujours eu le sentiment que cette journée était extrêmement importante d’un point de vue énergie. Jusqu’au 21 décembre, la lumière va en décroissant, les journées sont de plus en plus courtes. Nous sommes dans une dynamique de récession, de repos. Et après cette journée, les journées n’ont toujours pas bien grandi, mais rien que le fait de savoir qu’elle sont dans une tendance croissante, je trouve que les énergies sont plus dynamiques.

J’avais envie de faire quelque chose avec Petite Lutine pour célébrer ce passage. Lire la suite

Les bonnes odeurs de l’Avent

L’Avent est une période magique. Les nuits sont longues, nous partons travailler dans le noir, nous revenons après la tombée de la nuit. Nous sommes en général fatigués, un peu malades. Mais justement, les traditions de l’Avent nous redonnent le sourire et embaument nos maisons. Elles réchauffent nos cœurs et nous préparent joyeusement aux fêtes de fin d’année.

Afin d’embaumer les maisons, de nombreuses recettes mettent à profit les oranges et les épices. On peut en faire de délicieux gâteaux, mais aussi des décorations !

Recette de biscuits de Noël aux épices (bredele) Lire la suite

Le potager d’hiver avec Petite Lutine

DSCN1727Il fait froid, il pleut. Nous avons besoin de vitamines (« Maman pour tuer ton rhume, mange des vitamines et elles iront crever les yeux des méchants microbes »). Heureusement, le potager est là, fidèle au RDV.

Nous voici donc parties hier soir pour cueillir nos légumes d’hiver. Beaucoup de verdure à cette saison.

Il faut d’abord cueillir les épinards pour préparer ce qu’ici nous appelons la « soupe de fruits » ou autrement dit le smoothie vitaminé. Petite Lutine attaque avec les ciseaux. Une fois qu’elle a cueilli les quelques feuilles dont nous avons besoin, la voilà qui décide de refaire une petite coupe au gazon, et de couper toute l’herbe aux ciseaux. Lire la suite

L’éducation lente

Le concept d’éducation lente a émergé ces derniers temps. Plusieurs livres sont sortis sur le sujet, je n’ai lu que des critiques de ces livres, et pas encore les textes eux-mêmes car je ne les trouve pas dans mes bibliothèques. Aussi, je me suis formée ma propre conception de l’éducation lente. Pour moi, ce type d’éducation va de pair avec une éducation anti consumériste (mais ce n’est pas très original comme idée si on pense par exemple au concept de slow food). Je vais essayer de raconter plusieurs choses que nous faisons avec ma petite lutine qui me semblent appartenir à ce concept d’une éducation lente. Lire la suite

Petite lutine cuisine le kimchi

Je suis une grande fana de drama coréens. Alors depuis que la lutine est née, évidemment, je n’ai plus vraiment le temps pour en regarder. Mais j’ai dans ma bibliothèque culinaire un livre de cuisine coréenne et j’ai décidé de faire découvrir ces saveurs assez spéciales à l’asticot. Notre dernière tentative avait été une réussite, l’asticot avait adoré, et mangé de bon coeur, même avec les piments ! C’était bien une grande première, car d’habitude « Maman !! ça pique !! ». Mais… nous avions oublié de mettre les pots de notre mixture au frigo, et quelques jours après, le goût piquant qu’ils avaient ne devait rien aux piments. Dans le doute, la-dite mixture a terminé sur le tas de compost (j’espère que les lombrics aiment la cuisine coréenne !).

Et donc aujourd’hui : recette de kimchi, qui a été l’occasion d’un joli moment partagé, mais aussi une bonne expérience d’autonomie.

J’ai fait la première étape seule : laver le chou chinois, le couper en morceau et le mettre à tremper avec du sel pendant unDSCN0787e nuit.

Puis aujourd’hui on a commencé par râper le gingembre (4 morceaux comme mon pouce, découpés par la lutine). Ensuite est venu le tour des 15 gousses d’ail, épluchées consciencieusement, et coupés « en tout petits bouts Maman!! » DSCN0791

Ensuite, on ajoute beaucoup de sauce soja et beaucoup beaucoup de sauce nuoc nam (ça a un petit côté bouillie cette affaire…). Ensuite quelques cuillères de pâte de piment (Au secours Maman !!! ça pique !!!!)

DSCN0795 DSCN0804

Puis on ajoute quelques cuillères à soupe de sucre, un peu d’eau. Petit coup de fatigue pour la suite,

DSCN0807c’est Maman qui a continué : les oignons frais, les carottes et la pomme, le tout en petits bouts. Heureusement la motivation est revenue pour terminer en ajoutant à cette jolie bouillie le chou coupé en morceaux et en remuant le tout pour que tout soit bien rouge. On a rajouté un peu d’eau avant de mettre le tout en pot, et direction le frigo !! La dégustation se fera sans doute demain ou plus tard. Paraît-il que cela se conserve un mois au frais, j’espère bien que cette fois ce sera le cas !

.DSCN0819DSCN0826