Voyager en solo avec un enfant : expliquer, occuper et jouer

La grosse galère : faire un voyage de longue durée avec un enfant dans la voiture quand on est maman solo (ou papa solo, ou en fait tous les parents qui doivent faire un voyage tous seuls avec un gosse, y’a pas que les mamans solo après tout !).

Comment expliquer la situation

Ce n’est pas parce qu’on est au volant, fatigué, stressé, qu’on doit oublier les techniques de la communication non-violente (message-je pour exprimer un problème). Donc on laisse tomber les

« Mais tais-toi voyons, tu vois bien que je conduis ! » et autres « je t’ai dit d’arrêter de parler à tue-tête, à cause de toi on va avoir un accident ! » ou encore « je te préviens, si tu continues je m’arrête et je te le laisse au bord de la route » (parce que soit vous le faites et quand même, ça craint ! soit comme tout le monde vous ne le faites pas, et bonjour la crédibilité).

A la place, on explique le plus calmement possible : « Là je suis en train de conduire, ça me demande beaucoup d’attention, je dois être très concentré sur la route donc je ne peux pas du tout bavarder. Par contre quand on sera arrivé, je prendrai le temps de bavarder et de jouer avec toi ».

Pour occuper l’enfant :

– rien de tel que les histoires et les chansons enregistrées. Pour les histoires, souvenez-vous de la série « Raconte moi des histoires ». Les histoires sont courtes et magiques. Il y a la liste sur ce site : Histoires Ratibus. Malheureusement l’auteur a dû retirer les téléchargements. Cependant on peut les trouver sur facebook à cette adresse : Page facebook de Raconte moi des histoires. (dans la partie fichiers)

Nous on grave tous les livres de la médiathèque qui existent en version audio pour avoir un stock varié à écouter dans la voiture (et éviter d’écouter dix fois d’affilée le Carnaval des animaux). Voici une sélection de super livres-CD, plaisir garanti pour l’enfant et même l’adulte ! Les chansons c’est chouette aussi, le gamin chante avec, et même le conducteur !

– des petites provisions bien longues à grignoter : une pomme, la lutine met une demi-heure pour manger sa pomme. Une petite boite avec des raisins secs, une pompotte (mais ça coule bien trop vite à mon gout !). On a testé aussi la petite boîte avec un mélange de grains de maïs et de pois chiches.

– des petits livres en libre accès (petits formats pour être manipulés facilement par les petits bras).

– quelques jouets faciles d’accès également, et éventuellement attachés au siège auto par un ruban (pas assez long pour étrangler l’enfant !) histoire d’éviter les contorsions dangereuses du conducteur en cas de chute. L’idéal pour occuper Petite Lutine, c’est une poupée : elle lui parle, elle la fait jouer, lui montre le paysage…

Des petits jeux à partager si le conducteur arrive à discuter un peu malgré tout (donc que en plein jour pour moi, dès qu’il fait nuit je suis trop concentrée sur la route)

– le jeu des portraits : Qui suis-je. On pense à quelqu’un et l’autre doit deviner en posant des questions qui n’auront pour réponse que oui ou non. J’y ai joué pendant des heures et des heures avec mes parents. Orientez les plus jeunes vers les personnages d’histoires ou de dessins animés.

– « ni oui ni non ni blanc ni noir » : on pose des questions à l’autre qui doit répondre sans aucun des mots interdits. A partir de 6 ou 7 ans je pense.

– Cherche et trouve : Chercher des choses dans le paysage (voiture rouge, vache, tracteur…) parfait pour les plus jeunes.

activités et jeux pour occuper les enfants pendant voyage en voiture

 – La chasse aux couleurs : On propose une couleur et il faut trouver le plus d’objets possible de chaque couleur. En version coopérative, tous participent au challenge de trouver plus de choses pour la nouvelle couleur que pour la précédente

– Imaginer une histoire à partir d’un élément du paysage. Regarde cette vache dans ce pré. Est-ce que tu crois que comme la vache Amélie (cf Père Castor) elle va prendre le train, et faire un beau voyage ? Qu’est-ce qu’elle pourrait visiter ?

Et vous, quelles sont vos techniques pour faire un voyage serein quand vous êtes seul avec votre enfant ?

Cet article était ma participation aux jeudis de l’éducation du blog Wondermomes.

Le thème était la Chandeleur (oui je sais, moi et les thèmes imposés ça fait deux !) Alors voici les participations des autres : Papa Blogueur, Maman et geekette, Aloès en quête, Wondermomes

N’oubliez pas d’aller regarder les livres pour enfants que j’écris !

Publicités

Mes astuces de Maman : aider un enfant enrhumé à s’endormir

Ma sœur va avoir un bébé. C’est génial, non ? La Petite Lutine va avoir un cousin ou une cousine. Du coup ces derniers temps on parle beaucoup bébé avec ma soeur. Ça m’a donné envie d’écrire une série de petits articles sans prétentions réunissant les astuces que j’ai glanées peu à peu pour faciliter le quotidien.

Pour le premier de la série j’ai eu envie de parler de l’enfant malade et du sommeil, je me suis dit que c’était de saison !

Petite Lutine n’est vraiment pas portée sur le sommeil (et c’est rien de le dire). Alors je vous laisse imaginer les nuits où elle est malade, une vraie galère ! Le rhume l’empêche de respirer, la toux la réveille toutes les deux minutes.

Voici la liste de toutes les petites choses que je fais afin de faciliter son sommeil, et le mien. Attention, je ne suis pas médecin, ce ne sont pas des solutions pour guérir l’enfant mais simplement pour améliorer son confort.

nettoyer son nez avec le sérum phy. Au début, j’ai eu une période où j’ai cru que ce n’était mettre le sérum physiologique facilement à un enfantqu’une torture abominable infligée aux bébés et à leurs parents. Après déjà j’ai découvert que ça existait en spray dix mille fois plus faciles à utiliser que ces maudites pipettes qui nous avaient été prescrites par notre premier médecin. Et je vois vraiment la différence. Elle a l’air toujours autant enrhumée et pourtant elle est mieux. Je le fais au dernier moment, juste après l’histoire et avant le câlin (et avec une petite astuce magique).

surélever sa tête. Quand elle était bébé, je mettais l’oreiller sous son matelas pour donner une légère pente au matelas. Depuis qu’elle a deux ans, je mets un bon oreiller bien rembourré directement sous sa tête.

– le truc le plus efficace : la casserole d’eau bouillante dans sa chambre pour humidifier l’atmosphère en deux secondes top chrono. C’est radical, elle arrête de tousser dans les 5 minutes. Je fais souvent bouillir des feuilles d’eucalyptus dans l’eau pour avoir un effet encore plus débouchant (ça s’achète en tisane en magasin bio). Ca l’aide aussi énormément à déboucher son nez. Je n’hésite pas à refaire bouillir l’eau en pleine nuit si jamais la toux reprend. Evidemment, on pose la casserole à un endroit où on est sur à 1000% que l’enfant ne peux pas la toucher ni la faire tomber si jamais il se lève.

– Alors pour la dernière, on ne rit pas ! J’ai trouvé ce truc sur un forum de mamans, et le jour où vraiment la lutine avait le nez bouché comme pas possible ça a marché : un oignon coupé en deux près de son lit. Et oui, l’oignon ça fait pleurer, et couler le nez ! Donc il se débouche. Mais alors après, ça pue dans la chambre ! (en même temps la première fois où j’ai essayé ça je venais de la balader en tous sens pendant quatre heures, donc l’odeur je n’en avais rien à cirer !!).

Et vous quelles sont vos astuces ?