Chronique vidéo : Zloty, de Tomi Ungerer

M’étant lancée dans les chroniques vidéo de romans pour adultes, je me suis dit que ce serait peut-être intéressant de le faire aussi sur des livres pour enfants. En effet, il m’est arrivé d’acheter des livres suite à des chroniques écrites, et puis finalement d’être très déçue du rendu des illustrations. Dans la vidéo, je peux feuilleter un peu l’album et le montrer aux lecteurs  du blog (plutôt aux spectateurs…).

J’ai donc choisi comme sujet de ma toute première vidéo un album que j’aime beaucoup pour son côté décalé, son regard plein de fantaisie. Il s’agit de Zloty, écrit et illustré par Tomi Ungerer.

Publicités

Le livre qui vole

J’aime beaucoup Rébecca Dautremer, ses illustrations sont pleines d’une fantaisie qui me laisse rêveuse. Ici, elle illustre une très jolie histoire de Pierre Laury.

C’est l’histoire d’un petit livre qui tombe du cartable de Marion sur le chemin de l’école, à cause d’un coup de vent polisson. Le livre va visiter le nid d’une pie et de ses oisillons. Les petits oiseaux sont étonnés par l’histoire que renferme le livre : Icare, cet homme qui a réussi à s’envoler. Alors, encouragés par cet exemple, tous, livre et oisillons s’envolent dans le vent. Le livre échoue maintenant dans une montgolfière avec un vieil homme. Le vent, désireux de se racheter, pousse la montgolfière jusqu’au dessus de la cour de l’école de Marion, et le vieil homme peut rendre le livre à sa propriétaire.album-jeunesse-poesie-lecture

Cette histoire est pleine de tendresse et joue avec le pouvoir évocateur des mots et de la nature. J’ai beaucoup aimé toutes ces petites lettres qui s’échappent du livre et volent dans le vent.album-rebecca-dautremer

L’histoire est de longueur moyenne et accessible à partir d’environ 4 ou 5 ans.

écrire poésie enfants maternelle primaire

Lire et écrire de la poésie avec ses enfants

En ce moment, la lutine est attentive à tout ce qui rime. Elle les entend dans les phrases du quotidien (« Il faut racheter du pain pour demain » « Maman ! ça rime ! »), elle essaie d’en faire elle-même. Elle est également très sensible aux poèmes et aux paroles de chansons. Alors nous parlons, lisons, écrivons de la poésie, et nous nous amusons beaucoup.

La poésie est difficile à définir. La définition classique serait de dire que la poésie ce sont des vers et des rimes. Mais alors d’une part cela exclut certains poèmes, en prose par exemple, et d’autres part cela oblige à inclure dans la poésie le théâtre en vers (Tartuffe de Molière est écrit en vers !) ou les romans médiévaux.

Paul Claudel n’hésitait pas à donner une définition très large de la poésie, écrivant « Partout où il y a langage, partout où il y a des mots, il y a poésie à l’état latent ».

Cet état poétique latent du langage s’exprime particulièrement chez les enfants. En effet, ceux-ci ont un rapport au langage et au monde neuf, plein d’imaginaire et de spontanéité. Pensez à ces petites phrases devant lesquelles tous s’extasient. Il s’agit là d’une ébauche de poésie. Je me rappelle la lutine me disant un jour en écoutant la cigale dans un CD sur les bruits des animaux : « Maman, avant je croyais que c’étaient les étoiles qui chantaient ». L’enfant est perpétuellement émerveillé face au monde, de même que le poète.

Voici quelques idées pour lire et écrire de la poésie avec les enfants, même ceux qui ne savent pas écrire (le parent fait le scripteur). Les poèmes sont parfois difficiles, les enfants ne comprennent pas tout, mais ce n’est pas grave, ils écoutent la musique des mots, ils rêvent à la magie des images (à la fin de la page, j’ai joint un document rassemblant les poèmes cités dans l’article)

  • Les fables : En ce moment la lutine est grande amatrice des fables de La Fontaine. Nous avons un magnifique livre illustré de gravures anciennes, ainsi qu’un CD sur lequel les fables sont lues. Elle me demande aussi souvent de réciter celles que je sais (rien de glorieux, passé le Corbeau et la Cigale, je ne me rappelle de rien, mais ça donne très envie d’en apprendre d’autres !). Les fables préférées de la lutine sont : Le Corbeau et le Renard, Le Renard et la Cigogne, La grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf, Le lièvre et la tortue, La mouche du coche, Le héron. Nous jouons à les dire ensemble en exagérant la prononciation et le ton, prenant une voix mielleuse pour le renard, un ton dédaigneux pour le héron. C’est vraiment rigolo.

Sur Amazon :        

  • La poésie révèle la musique du langage

Le poète utilise les sons de la langue pour faire chanter les mots. Pensez par exemple à Rimbaud qui écrit dans le poème « Roman » au sujet d’une jeune fille se promenant en ville sous le regard du poète amoureux

« Tout en trottant de ses petites bottines ».

Faites entendre à l’enfant les sonorités, et imitez avec vos pieds le bruits des bottines.

A lire : Soleils couchants et Chanson d’automne de Paul Verlaine.

Activité : chercher des sons qui peuvent imiter le vent, le serpent, la pluie…, puis faites une liste de mots contenant ces mots. (par exemple pour le vent : le son [f] et les mots « feuille » « souffle » « froid » « fort » etc…) Chercher ensuite comment assembler ces mots.

Le poète n’hésite pas aussi à inventer des mots, qui n’ont du sens que grâce à leurs sonorités. L’exemple le plus célèbre est « Le Grand combat » d’Henri Michaux. Voici les premiers vers :

Il l’emparouille et l’endosque contre terre ;

Il le rague et le roupète jusqu’à son drâle ;

Il le pratèle et le libucque et lui barufle les ouillais ;

Il le tocarde et le marmine,

Le manage rape à ri et ripe à ra.

Enfin il l’écorcobalisse.

Activité : Imaginez une situation avec votre enfant, et amusez vous à inventer des mots. Par exemple les bruits d’une basse-cour, ou encore les bruits de la forêt (le ruisseau qui gloutàgloute sur les moullimes)

 

  • La langue poétique est toujours à l’écart de la langue commune

Le poète trouve des images. Les images permettent d’enchanter le monde, car elles le font rentrer dans l’imaginaire. Pensons au début du poème « Zone » d’Apollinaire

Bergère ô tour Eiffel

Le troupeau des ponts bêle ce matin

L’image de la Tour Eiffel en bergère qui surveille son troupeau de moutons-ponts est surprenante et donc a une grande force poétique. Nos enfants qui aiment tant à dire « on dirait que… » peuvent être plein d’imagination pour construire des images poétiques. Il suffit de les aider à se lancer sans crainte dans l’imaginaire.

A lire : La Bicyclette de Jacques Réda

Activité : S’amuser à donner vie à des animaux, des végétaux, à en faire des images inhabituelles. La lutine est très habile avec cet imaginaire, bien plus que moi. Je pense qu’elle sait mieux laisser la bride à son imagination, et ne se soucie pas de rationalité.écrire poésie enfants maternelle primaire écrire poésie pluie

Activité : On peut aussi lire des poèmes et dessiner ce qu’ils nous évoquent. Pour ceci par exemple, on peut lire par exemple « Ponts » de Rimbaud.

Activité pour les plus grands : Parfois en grandissant, on a plus de difficulté à associer des mots de façon originale, à quitter cette fameuse rationalité. Voici un petit exercice qui peut aider. Lire aux enfants une série de poèmes (par exemple dans une anthologie de la poésie du XXème, j’aime bien celle-ci). Les enfants/ados/adultes écrivent tous les mots qui leur plaisent dans les trois premières colonnes d’un tableau à 4 colonnes. Quand tout le monde a rempli au moins 4 lignes, on lit une liste de verbes usuels, les écrivains recopient ceux qui leur plaisent dans la 4ème colonne. Puis, ils essaient de créer un vers par ligne du tableau en utilisant les 4 mots écrits. Pour les associer, on peut utiliser le complément du nom (exemple avec ma première colonne : « la fontaine des pleurs » « les pleurs du soleil » « le soleil de la fontaine » « la fontaine du soleil »), on s’amuse à manipuler les mots dans tous les sens, à essayer différentes associations, on ajoute des adjectifs, et peu à peu, on découvre la magie des associations inattendues, et leur force poétique.

Voici un petit exemple que j’ai fait rapidement pour illustrer cette activité :

fontaine pleurs Soleil Regarder
roses buffet Chant Boire
tendresse châtaignier Merveille Marcher
aube douceur cœur écouter

Le soleil regarde les pleurs de la fontaine

Il boit le chant des roses qui s’échappent d’un vieux buffet.

Le châtaignier marche avec tendresse vers cette merveille

Dès l’aube, il écoute la douceur de ton cœur.

Voici des idées de poèmes à lire :

  • l’anthologie des poèmes cités dans cet article, plus quelques autres que j’aime beaucoup document : poèmes
  • Quelques anthologies très bien illustrées que nous avons à la maison :

Jouer des histoires avec des marionnettes à doigts

Voici une histoire qui a enchanté la lutine l’hiver dernier. On la lisait tous les soirs, on la regardait en mini dessin animé du père castor. Il est vrai que c’est une très jolie histoire, pleine de douceur, au rythme tranquille, qui donne envie de voire un chocolat chaud blotti dans sa couette au cœur de l’hiver lorsqu’il neige ou qu’il fait froid dehors. Elle est magnifiquement illustrée par Gerda Muller dont nous sommes de ferventes admiratrices.

Pour aller plus loin dans nos activités autour de l’histoire, j’ai tricoté des petites marionnettes à doigts représentant les personnages principaux de l’histoire. Je suis loin d’être une pro du tricot, mais avec quelques petits détails brodés ou crochetés sur une base de marionnette à doigt, ou en changeant de type de laine, on arrive à faire des choses amusantes. La lutine a complètement accroché. Nous nous répartissons les marionnettes, deux chacune, et nous mettons en scène l’histoire. Le plus drôle a été d’essayer de faire transporter aux marionnettes la petite carotte en feutrine orange que j’avais cousue.marionnettes à doigts laine chevreuil cheval mouton lapin

Comme ce n’est pas forcément très facile de reconnaître les animaux, voici la légende, de gauche à droite : le chevreuil, le lapin, le cheval, le mouton.

J’ai bien envie de continuer à lui proposer ces jeux de marionnettes en lien avec les histoires, c’est très porteur pour monter de petites scénettes ou tout simplement jouer ensemble.

Voici le dessin animé :

Et voici l’album :

Le voyage de Nils Holgersson

Ce voyage est une très belle histoire qui parle de nature, d’entraide, d’animaux et de voyage. Nils Holgersson est un jeune garçon pas très sympathique, arrogant, il aime embêter les animaux, se soucie peu de ses parents et ne pense qu’à lui-même. Un jour qu’il est seul à la maison, il aperçoit un tomte (un petit lutin), et l’attrape. Le tomte lui demande de le laisser partir, mais Nils, moqueur, refuse. Aussi la petite créature, pour lui donner une leçon, lui donne la taille d’un tomte. Nils sort de la maison effrayé et en colère, il veut retrouver le tomte pour retrouver sa taille d’enfant. Mais les animaux commencent à l’attaquer pour se venger de tous les sévices qu’il leur a fait subir. A ce moment-là une troupe d’oies sauvages survole la maison, et Martin le jars commence à courir pour s’envoler à leur suite. Voulant l’en empêcher, Nils s’accroche à son cou, et se retrouve dans le ciel, juché sur le dos de l’animal. Il prend alors conscience que depuis que le tomte, en lui donnant sa taille, lui a aussi donné son pouvoir de comprendre les animaux et de leur parler.

nils holgersson album voyage aventure

Le jars et l’enfant comprennent qu’ils vont devoir s’entraider pour gagner leur place au sein de la troupe d’oies sauvages et survivre à ce long voyage. Lire la suite

activité langage avec enfants

Livret d’activités pour le conte du solstice d’hiver

L’année dernière j’avais adapté et illustré un conte sur le solstice d’hiver (appelé dans l’histoire fête du Nouvel An). C’était une belle aventure, la première fois que je me frottais à l’auto-publication.

Avec le solstice d’hiver qui revient, j’ai eu envie de vous présenter un petit livret d’activités accompagnant la lecture de ce conte. Ce livret contient :

  • un coloriageactivité langage avec enfants
  • des tangrams avec leurs solutions
  • des petites marionnettes à doigts en papier pour rejouer les scènes du conte
  • une recette de brioche soleil adaptée pour les enfants
  • une petite page de graphismes

Lire la suite

album pour travailler compétence de lecture

Détournements de contes et comptines

Claude Ponti et Tomi Ungerer sont deux grands auteurs-illustrateurs pour la jeunesse. Leurs textes et images sont poétiques, loufoques. Souvent, les adultes peu habitués à la fantaisie de la littérature enfantine sont déroutés et n’apprécient pas ces auteurs à la première lecture. Puis peu à peu, la magie se fait, et on y prend goût. Les enfants eux ne s’y trompent pas. Comme ils ne sont pas encore formatés par le cadre de la littérature classique, rien ne les étonne, et ils écoutent avec jubilation ces histoires pleine d’humour et d’imagination. Lire la suite

histoires racontées pour amuser enfants et bébés dans la voiture le train l'avion

Nos livres CD préférés pour occuper les longues heures de route

Nous sommes fans archi-fans de livres CD. C’est notre arme absolue pour supporter les longs voyages en voiture, petite lutine est capable d’en écouter des heures durant, et de les réclamer en boucle. Autant vous dire que cela demande une bonne qualité de l’histoire, du conteur, et de l’accompagnement. La sélection que je vous propose se base uniquement sur la qualité de la bande audio, et pas du tout sur celle du livre imprimé.

Avant trois ans :

Sur le dos d’une souris de Cécile Bergame. Un enchantement ce CD, à un âge où petite lutine ne savait encore quasiment pas parler. L’histoire la captivait, et même si elle est écrite pour de tous jeunes enfants, je ne la trouve pas niaise du tout et très agréable. Cécile Bergame a écrit beaucoup d’autres albums CD qui paraît-il sont tous très bien.

Sur amazon :

Le carnaval des animaux raconté par Enzo Enzo : voir cet article. Le tube de l’année des deux ans chez nous.

Sur amazon :

Les aventures de P’tit bonhomme : Sur ce livre CD sont regroupées deux histoires lues par Pierre Delye : le P’tit bonhomme des bois et  La grosse faim de p’tit bonhomme. Ce sont deux histoires par accumulation, où différents personnages s’ajoutent à l’histoire de départ, avant que tout soit redévidé dans l’autre sens. Ce type d’histoire fonctionne très bien avec les tout petits car la répétition facilite leur compréhension. Le conteur Pierre Delye est très agréable à écouter, et il y a beaucoup de poésie dans ces histoires.
Sur amazon :

Après trois ans

Moitié de coq : Restons avec ce conteur formidable qu’est Pierre Delye. Cette histoire nous présente un personnage fort curieux, une moitié de coq (sa maman poule trop inquiète n’a pondu qu’une moitié d’oeuf). Mais du haut de son unique patte, ce personnage est plein de courage et de ressource. Il part récupérer auprès du roi un sac de blé que sa mère lui avait prêté. Et en chemin, renard, loup, rivière et géant lui demandent de les emmener et de les cacher. Moitié de coq trouve une solution tout à fait originale (j’en ai avalé ma salive de travers moi aussi à la première écoute 🙂 ) et sera récompensé de son courage et sa générosité. Cette histoire est accompagnée par un musique rock vraiment super sympa. J’ai failli rater la sortie d’autoroute tellement j’étais captivée par l’histoire.

Sur amazon :

Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête : Une histoire qui n’en est pas vraiment une. Plutôt une succession de tableaux poétiques et pleins de fantaisie, à l’image de la belle musique pour piano d’Erik Satie. Ce livre-CD est une très belle découverte. J’avais peur que la lutine n’adhère pas car il n’y a pas d’intrigue à proprement parler (avec du suspense et une résolution de problème). Mais elle le réclame souvent et je pense qu’elle est sensible à la fantaisie de ce personnage qui sort son parapluie lorsqu’il fait soleil et a plein d’idées farfelues.

Sur Amazon :

La boîte à joujoux : Cette histoire racontée par Nathalie Dessay (enfin une conteuse qui sait faire les liaisons correctement !) est un conte musical de Claude Debussy. La lutine est une très grande fan de ce CD, elle adore les personnages, et répète avec délectation certaines expressions de l’histoire (d’un niveau de langue plutôt soutenu avec un vocabulaire riche et poétique) : « Maudit coeur, maudit coeur ! » dit-elle à tout propos. Voici donc une belle façon d’enrichir la langue de nos bambins. Il s’agit d’une poupée qui tombe amoureuse d’un soldat de plomb, mais dont les amours sont contrariées par un pantin de bois, Polichinelle, qui va essayer de lui retirer son cœur pour s’approprier la belle.

Sur amazon :

histoires racontées pour amuser enfants et bébés dans la voiture le train l'avionLa mélodie des tuyaux : Voici je crois mon livre-CD préféré (écrit par Benjamin Lacombe). Il raconte l’histoire d’un jeune de garçon de 13 ans promis au travail à l’usine comme tous les habitants de la ville grise et terne dans laquelle il vit. Il rencontre un jour une troupe d’artistes ambulants, et découvre la musique tsigane. Il se révèle qu’il possède un immense talent pour la guitare. Cependant ses parents s’opposent à ce qu’il retourne voir les gitans et continue de jouer. L’histoire est merveilleusement bien accompagnée par des chansons gypsy, et pour ceux qui comme moi resteraient sur leur faim, le CD reprend encore 4 chansons à la fin. Cette musique est dansante, émouvante, pleine de rires, de larmes et de rêve. J’adore !

Sur amazon : La mélodie des tuyaux

enfant art activité pédagogique sur la peinture

Histoire de peinture

Aujourd’hui avec ce beau soleil, j’ai eu envie de vous offrir une nouvelle histoire que j’ai écrite. Je me suis inspirée du tableau d’un peintre que j’affectionne énormément : Chagall. Cette histoire est partie du souhait d’aider l’enfant à regarder la toile plus longtemps, à s’attarder sur les détails, à faire preuve d’imagination. Selon les sites internet, ce tableau est appelé Le Bouquet de Paris ou Vue de Paris. Je n’ai pas trouvé le musée dans lequel il est exposé (si quelqu’un le sait, cela m’intéresse !) Lire la suite