Tenir un journal d’observation de la nature

Pour son anniversaire, petite lutine a reçu une loupe, des jumelles et une lampe de poche. Elle en est ultra fan et maintenant on fait 3 pas en une demi-heure pendant les balades. On observe tout ce qu’on trouve. Et on s’amuse à tout dessiner dans notre journal d’observation de la nature, un cahier reçu aussi pour son anniversaire avec des nouveaux feutres.
Je suis parfois impressionnée par les dessins qu’elle fait, et par le naturel avec lequel elle se met en action. Elle ne se demande pas dans quel sens elle va tourner le dessin, ni comment rendre la perspective. Elle regarde, elle dessine, et c’est très beau.

activité inspirée de la pédagogie Charlotte Mason

Mon professeur de dessin dit que bien dessiner c’est d’abord bien regarder.

Ce journal d’observation de la nature est une activité, un rituel même conseillé par Charlotte Mazon, pédagogue ayant beaucoup influencé le homeschooling. J’aime beaucoup cet article en anglais d’une maman, Linda Johnson, qui explique ce qui a marché avec ses enfants pour la tenue d’un journal de nature. Voici les conseils qu’elle donne (et en italique ma toute jeune expérience de cette pratique avec la lutine) :

  • un journal par enfant et par année : le nouveau journal tout beau tout propre motive l’enfant et l’incite à s’appliquer Pas de problème pour la motivation ici ! Depuis que le cahier est arrivé, on ne s’arrête plus !
  • changer chaque année de format et de technique (aquarelle, crayons de couleur…) pour donner de la nouveauté et relancer l’intérêt
  • Elle guide les choix des plus jeunes enfants pour leur permettre de découvrir plusieurs techniques et avoir ainsi un choix plus large en grandissant. Pour le moment, j’ai laissé la lutine libre de faire soit avec des feutres soit avec des crayons de couleur, je ne me sens pas encore assez aguerrie pour la guider vers autre chose.observer la nature avec un enfant puis la dessiner
  • Le journal ne doit contenir que des dessins d’observation de la nature, et non pas d’imagination qui sont certes très beaux, mais ont leur place ailleurs. Petite lutine a respecté cette « règle » naturellement. Je pensais qu’au bout de deux jours elle dessinerait tout ce qui lui passe par la tête dans le cahier (et il passe beaucoup de choses dans cette petite tête !), mais non, elle se contente de dessins d’observations. La nature est interprétée assez largement puisqu’elle a dessiné notre maison avec le potager, mais cela reste du domaine du réaliste et observé. Je trouve ça assez intéressant de cadrer les dessins de l’enfant. On ne brime pas sa créativité puisqu’il peut tout à fait faire ces dessins d’imagination ailleurs (en ce moment elle en fait une série sur des mini feuilles qu’elle veut assembler pour en faire un livre), mais on incite l’enfant à approfondir une technique, à s’intéresser à ce qui l’entoure.
  • Elle inclut des citations et des poèmes dans les journaux. Je pense le faire avec mon journal d’observation personnel. Pour la lutine, des extraits de chansons sur les saisons et les animaux pourraient être intéressants. En ce moment on est sur la pomme et l’escargot.
    Les enfants identifient également ce qu’ils voient et dessinent, avec même les noms latins lorsqu’ils sont assez grands pour cela. Les noms latins me semblent être une excellente idée. En effet, les derniers couchsurfeurs passés à la maison étaient allemands et étudiants en écobiologie. La lutine leur a montré ses récoltes de feuilles et son jeu de reconnaissance des arbres. Il a fallu que je sorte le guide avec les noms en latin pour que nous réussissions à communiquer, le garçon les savait tous, j’ai trouvé ça vraiment super pratique ! En plus cela motive pour étudier cette langue fascinante.
  • Le journal de nature est une activité plutôt réservée aux mois du printemps jusqu’à l’automne. Cela permet aux enfants de souffler.
  • Elle programme une sortie « journal de la nature » par semaine. Pour l’instant l’activité est nouvelle à la maison, alors la lutine veut sans cesse dessiner dans son cahier (il ne va pas tenir l’année ! ). Mais par la suite cela pourrait être un joli rituel hebdomadaire, une balade à un rythme particulier.

Voici un condensé des réalisations des enfants de Linda pendant plusieurs années, prenez le temps de regarder, c’est tout simplement magnifique.

Dans cet autre blog, la maman insiste sur l’idée que l’adulte aussi tient son propre journal d’observation. Je trouve que c’est une super idée, et je vais aller de ce pas m’acheter moi aussi un joli carnet pour faire mon journal d’observation de la nature 2015. Cela apprend à l’adulte à avoir lui aussi un regard contemplatif sur la nature, regard que nous avons un peu perdu depuis notre enfance. Et puis je trouve ça bien de montrer à l’enfant que si on lui propose cette activité, c’est qu’elle nous tient à coeur à nous aussi. Et ça lui donnera peut-être des idées. La passion, c’est ce qui guide le partage.

empreinte de feuille d'automne

Voici une empreinte de feuille faite par la lutine après m’avoir observée.

Si la pédagogie Mason vous intéresse, rendez-vous sur ce blog : Petits Homeschoolers, c’est la meilleure référence en français que je connaisse sur cette pédagogie avec des articles très riches et intéressants.

Advertisements

8 réflexions sur “Tenir un journal d’observation de la nature

    • Adeline dit :

      Merci 🙂 J’avoue que je suis super motivée pour en faire un moi aussi… En plus toi tu as des enfants de tous les âges (façon de parler 😉 ) donc ça pourrait donner des résultats variés et enrichissants pour tous, ce serait super !

      • activitesmaison dit :

        Après, je ne suis pas sûre qu’ils vont tous accrocher ! (mon grand Rémi de 15 ans, je doute …). Et Firmin, ça me paraît compliqué ! Les trois autres, je pense que oui ! Et c’est vrai que ça peut être sympa de le faire avec eux !

      • Adeline dit :

        Pour le plus grand il faut que ce soit orienté artistique je pense, à l’aquarelle par exemple, en prenant modèle sur des carnets de voyage ou des trucs comme ça. Le diaporama que j’ai mis à la fin de l »article montre des choses faites par des grands (enfin j’imagine vu la qualité des dessins !)

  1. ParentUltime dit :

    Des activités qui coûtent peu et qui les (nous) connectent à la terre, à la source. Une façon simple de faire oublier le iPad, enfin!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s