randonner marcher en montagne avec des petits

Partir à la montagne : une belle expérience

Cette année, nous sommes parties une semaine dans le Vercors avec la lutine. C’est une super destination de vacances et également un endroit où l’on peut transmettre beaucoup de ses valeurs à l’enfant.la montagne avec un enfant

Notre activité favorite à la montagne est la randonnée. C’est simple, gratuit, on en prend plein les yeux, les sensations sont super (arriver au sommet après deux heures de marche, c’est carrément une autre sensation que d’y arriver après une demi-heure de lacets en voiture !). randonner marcher en montagne avec des petitsCette sensation de victoire ressentie au sommet est également la récompense d’une longue ascension, d’un effort de longue durée. On lit sans cesse des déplorations du phénomène de zapping qui touche les jeunes générations. Ici au contraire, c’est la durée et la lenteur qui sont célébrées. Le fait d’être monté lentement, à la vitesse de ses capacités est la source du plaisir de l’arrivée. Et je pense que les enfants sont très sensibles à cette sensation et acquièrent ainsi peu à peu la ténacité et la volonté d’aller au bout malgré la fatigue (n’exagérons pas non plus, il s’agit d’une fatigue adaptée à l’âge !). Petite astuce : plus le chemin est difficile (avec des rochers, besoin de s’accrocher etc…) mieux les enfants avancent. Ça ressemble à de l’aventure, c’est génial !

En plus, au cours de ces randonnées, nous avons eu la chance de voir un troupeau de bouquetins. C’était vraiment la surprise qui est venue couronner l’effort du jour. La veille nous

Les bouquetins au col des deux soeurs

Voici les bouquetins (ils étaient plus beaux en vrai !)

étions allées à la recherche des marmottes (pour la deuxième année consécutive). Nous n’en avons toujours pas vu, mais cette fois-ci, la lutine a pu entendre leurs sifflements d’alerte, tout prêt de nous en plus. Et finalement, ne pas réussir à voir les marmottes comme nous le souhaitions, c’est aussi une façon d’apprendre que la nature n’est pas à notre service, que nous ne commandons pas aux animaux.

La petite a pu également visiter la grotte de Choranche. Pour tous ceux qui passent dans la vallée Rhône-Alpes, n’hésitez pas à aller y faire un tour, c’est vraiment chouette. Son parrain lui a acheté un petit kit d’archéologue, et elle a gratté plusieurs heures durant pour réussir à extraire du plâtre une belle reproduction d’ammonite. Du coup, nous lui avons expliqué les origines de la montagne, et pourquoi on trouve des fossiles marins à 2000 mètres d’altitude. Pendant la rando au lac de la Moucherolle, nous lui avons montré quelques traces de fossiles sur les cailloux au sol, mais je dois avouer que les bouquetins ont eu plus de succès !

La prochaine fois, j’ai envie de faire faire de la spéléologie à la lutine. D’après un moniteur que j’ai rencontré là-bas, c’est une activité accessible dès que l’enfant sait marcher, il suffit de trouver une grotte adaptée à ses capacités motrices. Je vous raconterai 😉

Et sinon, nous avons fait une petite sortie accrobranche. C’est une chouette activité, très sécurisée pour les enfants puisqu’ils sont équipés d’une ligne de vie continue impossible à décrocher durant toute la durée du parcours (en tout cas dans les deux parcs que j’ai fréquentés).apprendre à affronter ses peurs La lutine adore ça, n’a aucune appréhension et se débrouille maintenant comme une championne avec le matériel. Pour ma part, j’ai aussi pu affronter ma peur du vide, ouf, pas évident ! Et pour les enfants un peu anxieux, le côté très progressif des parcours est vraiment chouette. L’année dernière j’étais avec un enfant de 10 ans qui a voulu suivre les autres de son âge qui avaient déjà l’expérience de ces parcs. Il est donc allé directement vers les grands parcours et a été complètement bloqué et dégoûté de l’activité. Il a rendu tout le matériel sans avoir rien fait. Et puis finalement, nous avons discuté et il a accepté de reprendre le matériel et de venir faire le plus petit parcours. Il était fier comme Artaban et s’est éclaté sur la tyrolienne de la fin, qu’il a refaite un paquet de fois. Et il a fini en disant qu’il reviendrait volontiers dans ce genre d’endroit.

Allez, si vous n’êtes pas convaincus d’aller à la montagne, voici quelques autres arguments :

  • en altitude il fait moins chaud. Surtout la nuit ! Donc c’est la garantie de bonnes nuits de sommeil, même pendant la canicule.
  • ça bouchonne moins que pour aller sur la côte (enfin je suppose, n’étant jamais allée sur la côte 😀 )
  • c’est moins cher
  • on ne se bat pas pour poser sa serviette sur la plage des lacs de montagne (ni pour entrer dans l’eau d’ailleurs car elle est fraîche en général, mais c’est bon pour la circulation !)
Publicités

Une réflexion sur “Partir à la montagne : une belle expérience

  1. Emma-FamillePlus dit :

    Une autre bonne raison d’aller à la montagne : si l’on part dans une station Famille Plus comme Villard-de-Lans dans le Vercors, on est sûr de trouver des équipements et des activités adaptés à toute la famille, q’il pleuve ou qu’il fasse très beau (ski roues, espace aqualudique, cani-rando…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s