Cueillettes (et cuisine) sauvages de printemps

Il ne fait pas très beau, mais la nature nous fait cependant bien comprendre que c’est le printemps. Nous avons eu les glycines en fleurs, puis le lilas, et maintenant ce sont les roses sauvages qui commencent à éclore. Aussi nos promenades ont-elles souvent pour but de cueillir des fleurs. Et nous en profitons pour recommencer la cuisine sauvage.

Nous avons d’abord commencé lors du week-end de l’Ascension par la cueillette des ortiesapprendre la nature aux enfants . Outre l’aspect ludique d’une cueillette nécessitant de mettre des gants, Petite Lutine a découvert à quel point une plante pourtant considérée comme pas très agréable avec ses piquants pouvait en fait être utile et généreuse. Dans son livre Mon p’tit potager bio, Petite Lutine avait appris que les orties étaient très bonnes pour les plantes du potager en tant qu’engrais. Le livre explique comment fabriquer du purin d’orties. Aussi lorsque nous avons mis en place nos buttes, elle a très bien compris que nous allions cueillir des orties afin d’en faire une couche dans la butte pour « donner des forces à nos (futures) tomates ». Nous avons également profité de l’occasion pour faire toutes sortes de recettes avec ces jolies feuilles vertes (voir cet article dans lequel je donne nos recettes). La petite a adoré la soupe d’orties (repris deux fois !), grignoté sans trop de conviction la fougasse, et s’est tartiné d’énormes tranches de pain avec le pesto.

Cet après-midi, nous sommes allées cueillir ensemble les fleurs d’acacia. cueillette d'acacia pour cuisiner recette de crêpes à l'acacia, sirop aux fleurs d'acacia et geléeEn effet, ce week-end, pendant qu’elle était chez son papa, nous avons fabriqué du sirop de fleurs d’acacia ainsi que des gelées aux pommes et aux fleurs d’acacia (voir cet article). Petite Lutine a alors voulu elle aussi cuisiner quelque chose avec ces fleurs là. Nous sommes donc parties malgré le vent, armées d’une paire de ciseaux. Nous avons trouvé un acacia suffisamment éloigné de la route, et qui par chance poussait prêt d’une butte. Petite Lutine a donc pu cueillir toute seule quelques grappes de fleurs en se hissant sur la pointe des pieds. elle était ravie.

Prochainement, j’ai très envie de m’essayer à la cueillette du sureau, qui est lui aussi en fleurs en ce moment. Peut-être le week-end prochain !

Ces cueillettes sauvages et les recettes qui suivent sont vraiment l’occasion de montrer aux enfants à quelle point la nature est généreuse avec nous, combien ce qu’elle nous offre est bon. Cela permet aussi de montrer le temps dont elle a besoin pour faire tout arriver à maturité, et la nécessité de la protéger.

[C’est de saison aussi, n’hésitez pas à aller lire mon nouvel album pour enfants : Caolan et le leprechaun]

Advertisements

2 réflexions sur “Cueillettes (et cuisine) sauvages de printemps

  1. Emilie Lagoeyte. dit :

    Tiens, sirop de fleurs d’acacia, je n’ai jamais essayé! Mais bon, c’est déjà trop tard pour cette année!
    En revanche, le sirop de fleurs de sureau est vraiment délicieux (on peut même en faire une sorte de mousseux, mais tu dois connaître!)… Bonne continuation dans vos cueillettes!
    Emilie

    • Adeline dit :

      Merci 🙂 Pour le sureau, j’ai bien envie d’essayer, certains font même des beignets avec les fleurs aussi ! Alors peut-être un gâteau au yaourt aromatisé au sureau 😉 A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s