musée lyon enfants

Visite au musée et livret de compte-rendu

Croyez-vous que les enfants s’ennuient au musée ? Voici un préjugé qui a la vie dure. J’espère que le récit de notre visite vous persuadera et vous donnera envie d’y aller au plus vite avec vos petits.

Avec petite lutine (je vais l’appeler J. parce que répéter sans cesse petite lutine ça devient lourdingue !), nous sommes allées visiter le musée des Confluences à Lyon. Nous avions choisi à l’avance sur le site du musée les expositions que nous souhaitions voir. Comme cette année J. a travaillé sur le pôle Nord et ses animaux, et qu’elle a décidé que plus tard elle serait exploratrice de Pôle Nord et de Pôle Sud, il nous a semblé évident d’aller voir l’expo temporaire sur l’exploration du Pôle Sud. J. était folle de joie à cette idée. Et puis son affection pour les animaux ne diminuant pas, nous sommes allées voir également l’exposition permanente sur les espèces avec les animaux naturalisés.

Pourquoi le musée des confluences s'appelle-t-il comme ça ?Nous avons commencé la visite en lui expliquant pourquoi le musée s’appelle ainsi. Par les baies vitrées des étages, J. a pu bien voir les deux rivières qui se rencontrent, et comprendre la signification du mot « confluence ». Belle leçon de vocabulaire ! Et que J. a très bien retenue !

Dans l’exposition sur le Pôle Sud, J. a eu un gros coup de coeur pour une reproduction d’une scène d’aurore australe au-dessus d’un groupe de manchots sur la banquise.

musée manchotsElle a aussitôt voulu sortir ses feutres et le livret que nous avions fabriqué avant le départ, elle s’est installée par terre et s’est aussitôt lancée dans son dessin avec beaucoup de patience sous le regard amusé et attendri des autres visiteurs.

activité au musée avec enfantdessiner au musée enfants

Ensuite elle a caressé la reproduction d’oeuf de manchot présentée (j’imaginais ça plus gros), admiré les gros manteaux en fourrure, les skis en bois, la reproduction de l’intérieur des maisons des premiers explorateurs. L’expo retraçait la course au Pôle Sud de deux équipes : les norvégiens d’Amundsen et les britanniques de Scott. Sur la fin, nous avons pu découvrir les équipements actuels des équipes scientifiques.

musée lyon enfants

Après une petite pause réconfortante à la cafétéria du musée , nous voici en route pour la collection permanente et ses animaux naturalisés. J. m’a expliqué que c’était des animaux empaillés puis m’a demandé intriguée ce que voulait dire ce mot. Devant mon air un peu hésitant, un gardien qui avait entendu sa question lui a expliqué qu’avant on empaillait les corps, c’est-à-dire qu’on les remplissait de paille. Maintenant ils ne sont plus empaillés mais naturalisés : on fabrique un moule du corps de l’animal que l’on recouvre d’une peau.

J. a été impressionnée par le réalisme des animaux, presque effrayée par l’ours. La salle était pleine d’étudiants occupés à croquer les animaux sur leur carnet. J. les a donc imité aussitôt en s’installant devant l’autruche qu’elle s’est mise à son tour à croquer au crayon à papier (cet exemple des étudiants lui a donc permis de lâcher ses feutres adorés et de tester le crayon, une belle expérimentation).

occuper les enfants au musée

Nous avons ensuite admiré les couleurs des papillons et des scarabées, appris que le manchot était plus proche génétiquement de l’ibis que du pingouin (mais ça nous le savions déjà 😉 ), et regardé un film sur la place de l’homme dans la nature et sa tendance à tout envahir et détruire. J. commentait les images avec beaucoup de justesse et de pertinence (« Elle est trop grande la ville », « Ils ont abîmé la forêt, ce n’est pas bien », « Mais où vont aller les animaux ? »).

Le lendemain de la visite, nous avons travaillé sur notre carnet de visite, J. a colorié son croquis, elle m’a dicté le texte du récit de visite, et de ce qu’elle avait appris, elle a scotché nos billets d’entrée, ajouté quelques dessins et écrit des légendes. Ce carnet de visite est une étape très importante de la visite, elle la prolonge, la fixe dans la mémoire de petite lutine, et lui permet de la raconter plus facilement à des tiers. C’est aussi encore une fois une pratique langagière riche et un acte créatif intéressant.

Petite Lutine est très contente de sa visite au musée et veut déjà retourner en voir un autre. La prochaine fois ce sera peut-être le musée africain de Lyon, ou alors le musée d’art de Grenoble, ou un musée à Bruxelles lors d’une visite à notre autre tata… Nous verrons !

Publicités

Une réflexion sur “Visite au musée et livret de compte-rendu

  1. activitesmaison dit :

    Décidément, il faut vraiment qu’on aille à ce musée des Confluences ! A la place, on est allé voir l’expo Star Wars … C’est pas vraiment pareil mais on a des fans à la maison … (voir leurs films : http://activitesmaison.com/2014/06/22/creer-des-films/ )
    Extra ton petit carnet ! Et magnifique l’autruche de ta lutine ! Bravo !
    Ici aussi, on adore les musées, ils toujours super contents d’en visiter un !
    J’avais aussi fait un article sur ce sujet si ça t’intéresse avec les petites activités qu’on pouvait éventuellement y faire : http://activitesmaison.com/2014/06/22/creer-des-films/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s